Jardin communautaire de Bromont

Désherber, comment s'en sortir?

Parce que c'est la question qu'on se pose lorsque les mauvaises herbes semblent immortelles, voraces et destinées à conquérir le monde, écrasant sous leur puissance nos précieux légumes. 
Mais il y a des trucs de jardinier paresseux pour s'en sortir!

Comment les mauvaises herbes prolifèrent

Pour savoir comment stopper les mauvaises herbes, il faut savoir de quelle façon elle se reproduisent.
Il y a deux façon, les rhizomes et les graines.
Les rhizomes blancs des graminées

Les rhizomes

Qu'on confond souvent avec les racines. Les rhizomes sont des tiges sous-terraines qui courent sous la terre et permettent à une plante de s'étendre. Contrairement à une racine, le rhizome est plus gros et dispose du pouvoir redoutable de faire renaître une plante s'il est oublié dans la terre. Le topinambour et les pommes de terres font aussi des tubercules, de petites boules qui ont cette même faculté si étonnante.

Pour cette raison, si vous souhaitez faire un désherbage qui sera réellement efficace, veillez toujours à retirer tous les rhizomes. C'est le plus important
Les graines des graminées

Les graines 

Sont plus connues mais pourtant sous-estimées. Toutes les plantes ne font pas des fleurs qui sont évidentes au regard. Néanmoins, dès qu’apparaît quelque chose qui ne soit pas une feuille sur une plante, il s'agit de ses graines prêtes, prêtes à se resemer dans votre jardin dans un avenir immédiat. Or, une seule plante a le pouvoir incroyable de disperser des centaines ou des milliers de graines selon les espèces.

Pour cette raison, si vous désherbez les mauvaises herbes avant qu'elles ne fassent de graines, vous vous assurez alors beaucoup moins de travail dans le futur.

Déjà vous avez des informations précieuses, mais passons à la technique!

Brasser, plus facile que désherber!

Des pousses très très jeunes et fragiles au brassageIl existe un piège avec les mauvaises herbes. Lorsqu'elles ont trop poussées, elles se multiplient, se resèment et peuvent difficilement se déraciner sans blesser vos légumes. Mais lorsqu'elles sont toutes petites, il est décourageant de les arracher car cela donne l'impression de travailler pour rien.

Mais il y a un truc! Lorsque les mauvaises herbes sont minuscules et qu'il y a une journée sèche et ensoleillée, il vous suffit de remuer la terre en surface pour que des centaines de mauvaises herbes fragiles se retrouvent déracinées et déshydratées par le soleil. Plus besoin de désherbage! Les rares survivantes à cette technique pourront être désherbées facilement dans les jours suivants.

Mais pour que ça marche, vous devez employer ce truc très tôt.

Enfouir ses problèmes.. ou pas?

Quand vous passez un coup de balais dans la maison, vous n'êtes pas autorisé à cacher la poussière sous le tapis pour une raison plus que logique : la poussière y demeure et s'accumule.

Des mauvaises herbes jeunes et fragiles à l'enfouissementMais ce n'est pas comme ça que fonctionne au jardin car le compostage entre en jeu. Cela signifie que vous pouvez, si les mauvaises herbes sont encore jeunes, prendre une motte de mauvaise herbe et la retourner à l'envers, de sorte à ce que les mauvaises herbes se retrouvent enfouies assez profondément sous le sol. On peut se sentir délinquant mais pourtant, cette technique est tout à fait orthodoxe!

Un avantage de cette technique est aussi qu'en se décomposant, les mauvaises herbes rendront à la terre tous leurs minéraux, permettant à celle-ci de ne pas s'appauvrir. C'est pour cette raison qu'existent les engrais verts, ces plantes qu'on cultive dans l'unique but de les enfouir à l'automne pour enrichir et préserver la qualité du sol.

Cette technique peut s'avérer très agréable par exemple dans les allées où les mauvaises herbes sont déjà affaiblies par le piétinement. Toutefois, elle ne sera pas efficace du tout si vous avez attendu trop longtemps et que les mauvaises herbes ont pu développer des rhizomes.

La houe hollandaise, parfaite pour les allées

Certains outils sont faits pour faciliter certaines tâches. C'est le cas de la houe hollandaise, qui permet de désherber une allée comme on passe le balais dans la maison. La houe est l'outil idéal car elle tranche en surface tout ce qui pousse sur un sol compact comme celui d'une allée de jardin. Le genre de sol où vous n'osez même pas imaginer utiliser une pelle! Voyez la vidéo suivante pour la voir en action.


Les paillis, une solution futée et efficace

Mais qu'est-ce qu'un paillis? Il s'agit simplement d'une couche de feuilles, de gazon, ou de tout autre matière organique qu'on dépose en surface d'un jardin pour empêcher les mauvaises herbes d'y pousser. Mais ce n'est pas le seul intérêt de cette technique puisqu'elle nous débarrasse de nos feuilles à l'automne, de nos résidus de gazon en été en plus d'enrichir votre jardin alors que le paillis se décompose avec les années. Sans compter que les paillis protègent les micro-organismes d'une exposition directe au soleil et favorisent la rétention de l'eau, évitant de gaspiller du temps et de l'eau avec des arrosages répétés. Voilà qui est malin!

Pour bien fonctionner, un paillis doit être épais. Il ne faut pas avoir peur d'ajouter une très grande quantité de paillis car celui-ci se compactera et se décomposera avec le temps. Il faut aussi appliquer le paillis sur un jardin qui est déjà bien désherbé car les mauvaises herbes déjà présentes sont capables de traverser les obstacles. Les paillis naturels comme la paille, les feuilles et les résidus de gazon sont toujours préférables aux paillis commerciaux qui sont non seulement coûteux mais aussi plus transformés.

Les paillis qui contiennent des fragments de bois comme le bois raméal fragmenté prennent toujours plus de temps à se décomposer. Pour cette raison, ils seront plus intéressant dans les allées qu'en surface du jardin où ils pourraient se mélanger à la terre et la rendre difficile à travailler. Il faut aussi éviter les paillis de conifères, car ceux-ci sont acidifiants. À moins que vous cultiviez des plantes qui aiment l'acidité comme les bleuets!

La bordure du jardin

Le découpage de la bordure d'un jardin à l'aide d'une corde blanche
La bordure du jardin est l'endroit où les plantes peuvent s'inviter dans votre jardin grâce à leur rhizome. À cause de cela, votre jardin diminuera en taille semaine après semaine de façon si progressive que vous ne le remarquerez probablement pas. Pourtant après une seule année, vous pourriez perdre plus d'un pied sur tout le contour de votre jardin!

Il est donc nécessaire une fois par année de prendre une pelle carrée afin de découper le gazon et le chiendent qui s'est introduit sur chaque bord de votre jardin. Dans le cas du jardin communautaire, cela est facilité puisque vous avez une borne à chaque coin de votre jardin que vous pouvez utiliser pour tirer une corde bien droite comme on peut le voir sur l'image de droite.

Mais outre le découpage des bordures, il peut aussi être intéressant de creuser une tranchée ou d'utiliser un coupe bordure pour ne pas avoir à répéter ce travail aussi souvent. À condition d'utiliser du matériel non toxique bien entendu (pas de bois traité). Les coupes-bordure efficaces ont une profondeur d'un pied.

Si vous tentez de trouver vos bornes, vous pouvez simplement utiliser une pelle pour creuser à l'horizontale. Dès que vous heurtez quelque chose, utiliser votre pelle comme levier pour sortir un peu votre borne du sol.


..Et si vous avez attendu trop longtemps

Il y a encore de l'espoir! Vous aurez seulement besoin d'y mettre un peu plus d'effort. Un jardin triste qui a été oublié ressemblera plus à un champs ou un gazon, rempli d'herbes où on ne distingue pas bien les légumes.

Le plus important pour retrouver un beau jardin luxuriant est d'arracher profondément tous les rhizomes qui s'y sont développés et de bien secouer les mottes afin de laisser la terre sur place, exposant les rhizomes à la sécheresse. Avec quelques heures de travail, la transformation peut être fantastique. Si vous n'aurez pas la satisfaction d'avoir été aussi efficace, vous serez quand même stupéfait et fier de votre beau travail!

Un jardin en pagaille, les mauvaises herbes ont gagnées    Un jardin qui était redevenu gazon    Une motte mal secouée, une motte bien secouée.


Partenaires : Paroisse St-François-Xavier - Ville de Bromont
Un magnifique site web réalisé par Saïvann